ananas
Répertoire de fournisseurs-partenaires

Statistiques hôtelières

Prévisions hôtelières dans un contexte changeant

Steven wright Nvl Sd RO Mdy0 unsplash

Le retour des fêtes de fin d’année a laissé un goût amer lorsqu’à l’AHGM nous avons découvert le bilan de la performance hôtelière pour l’année 2020.

09.02.2021
Par
Coralie Lebon, AHGM

Bien que nous nous attendions à de chétifs chiffres, les faits nous ont ramené à cette incroyable réalité que les hôteliers et l’industrie touristique ont vécus au cours de cette année que nous souhaiterions tous oublier.

Souvenons-nous que l’année 2020 s’annonçait mémorable, et nous avions hâte en tant qu’industrie d’accueillir les 338000 nuitées congrès et événements d’envergure programmés ! Alors que le premier trimestre 2020 s’annonçait prometteur, l’arrivée de la crise du coronavirus à la mi-mars, propulsée par l’annonce de l’annulation des championnats du monde de patinage artistique (ISU), a plongé l’industrie dans une léthargie inédite pour un secteur d’ordinaire si dynamique.

L’année 2020 s’est ainsi terminée à 22,4% d’occupation et la crise aura cumulé un manque à gagner de plus de 700 millions de dollars de revenus d'hébergement pour les établissements du Grand Montréal. Une situation jamais observée au cours de la dernière décennie.

Capture decran le 2021 02 09 a 11 53 10
Taux d'occupation au cours des 10 dernières années (AHGM)

Prévisions comparées avec la réalité 2020

Dans les faits, en 2020, les résultats des hôtels membres de l’AHGM sont comparables à ceux observés par STR. Selon leurs données, Montréal aurait terminé l’année avec un taux d’occupation de 24,5%, soit le plus faible taux parmi les grandes villes canadiennes (STR, 22 janvier 2021).

Ces résultats restent tout de même sensiblement différents des prévisions que STR avaient présentées à l’industrie en septembre 2020. Lors de cet événement, STR prévoyait un taux d’occupation de 27,8% et un tarif moyen de 138$ pour 2020. Bien que ces prévisions étaient plus optimistes que les résultats observés dans la réalité, ils restent tout de même assez proches de la réalité.

Dans un contexte socio-économique changeant, le futur est incertain et il est sans conteste difficile d’établir des prévisions claires, réalistes, mais néanmoins optimistes. Bien malin celui qui peut prédire l’avenir …sans se tromper!

Capture decran le 2021 02 09 a 11 51 04
Les prévisions STR sont celles présentées dans le cadre de l’événement des prévisions hôtelières de l’AHGM en septembre 2020.

Le pire est-il derrière nous?

À défaut de l’oublier, vous êtes de nombreux hôteliers à vouloir aller de l’avant et à se concentrer sur 2021. Une année que beaucoup nous ont signifié être une année de transition, de nouveaux départs et de nouveaux défis! Cependant, à la lueur d’un début d’année mouvementé pouvons-nous considérer que le pire est passé et le meilleur à venir ?

L’espoir des campagnes de vaccination internationales, au Canada, au Québec et une volonté récente de la nouvelle administration américaine de vacciner massivement sont d’excellentes nouvelles qui nous permettaient d’entrevoir un printemps, ou du moins un été, plus favorable aux activités touristiques. Malgré ces bonnes nouvelles, nous en avons depuis connues des moins bonnes. En l’occurrence, l’apparition soudaine et rapide de nouvelles mutations du virus, découlant de ce fait une accentuation des mesures de dissuasion de voyages et des retards de livraison de vaccins à destination du Canada pour n’en citer que quelques-unes.

Ces incertitudes continuent de fragiliser notre capacité à évaluer des scénarios de reprises réalistes et fiables.

Prévoir 2021

En septembre 2020, lors des prévisions hôtelières de l’AHGM, STR annonçait un ciel plus clair pour 2021 avec un taux d’occupation prévisionnel de 54,9 % pour Montréal. Un chiffre que l’on qualifiera aujourd’hui de particulièrement optimiste ! Ces prévisions 2021 se basaient en fait sur l’hypothèse d’une ouverture des frontières dès le mois de janvier. Force est de constater que cette prévision n’est plus d’actualité… STR même a révisé ses analyses et scénarios de reprise selon les plus récentes actualités pour les États-Unis, ceux du Canada devraient nous être livrés à la mi-février.

Exemple de révision des données pour les États-Unis

Selon STR, il y aura bien une amélioration des résultats en 2021 des taux d'occupation et des tarifs, mais moins importante que celles annoncées précédemment. En occupation, les analyses pour 2021 passent de 52,2% à 48,6% (soit une baisse de 3,6 points selon l’ancienne prévision), et de 109,21$ à 107,68$ de tarif moyen quotidien (soit une baisse de 1,4% selon l’ancienne prévision) (STR, 26 janvier 2021).

Capture decran le 2021 02 09 a 11 51 04
Source: STR

Ce qui nous attend à Montréal

La situation aux États-Unis est certes bien différente de celle du Canada et encore plus de Montréal. La révision des prévisions pour le marché américain par STR nous semble, malgré tout, encore très optimiste. Nous avons fort à parier que la prévision de 54,9% d’occupation annoncée pour 2021 à Montréal sera revue significativement à la baisse.