ananas
Répertoire de fournisseurs-partenaires

Actualité AHGM

Prévisions hôtelières 2022 - 2e partie

Abyan athif K0 U0e S Aj FGU unsplash

En seconde partie de la présentation des Prévisions hôtelières, M. Emile Gourieux, responsable du développement des affaires pour STR, a pris la parole pour présenter les performances de l’industrie hôtelière au Canada dans son ensemble.

28.07.2021
Par
Élisabeth Sirois, AHGM

Une analyse plus détaillée des récentes tendances du marché montréalais – pour deux sous-marchés, soit le centre-ville ainsi que le secteur de l’aéroport – et de la région de Québec a également été effectuée.

MISE EN CONTEXTE

À ce jour, les taux d’occupation des établissements hôteliers demeurent bas au Canada. La pandémie a durement frappé les grandes villes canadiennes et Montréal comme Québec vivent avec de nombreux contrecoups. Les destinations périphériques demeurent davantage populaires auprès des touristes domestiques.

Une étude menée par l’équipe de STR compare la crise de 2008-2009 aux États-Unis à celle de la pandémie de COVID-19. À cette époque, les établissements hôteliers s’étant concentrés sur le maintien d’un taux d’occupation élevé aux dépens d’un tarif supérieur ont connu un déclin et une reprise plus longue. Dans le contexte actuel, il semblerait donc judicieux de miser sur une stratégie de maintien des tarifs moyens quotidiens élevés dans l’attente d’une reprise éventuelle du tourisme d’affaires, du tourisme international et des voyages de groupes.

LA PERFORMANCE AU QUÉBEC

Du côté de Montréal, ce sont les hôteliers du centre-ville qui ont été le plus touchés par la COVID-19. Les établissements du secteur de l’aéroport sont ceux avec une baisse moins marquée du tarif moyen quotidien, ceci pouvant être expliqué par le programme de quarantaine obligatoire à l’hôtel pour les voyageurs entrant au pays. Depuis peu, le taux d’occupation journalier montre un mouvement différent à Montréal ; la tendance est à la hausse depuis la fin du mois de mai et le rythme normal de la demande commence lentement à reprendre son cours.

La ville de Québec connait une croissance du taux d’occupation encore plus rapide depuis le début du mois de mai, mais cet élan demeure dérisoire.

PROJECTIONS À MONTRÉAL

Le revenu par chambre disponible prévu pour 2022 dans le Grand Montréal ainsi que pour le centre-ville représente une baisse de 32% par rapport à 2019.

Le revenu par chambre disponible prévu pour 2022 pour le secteur de l'aéroport représente une baisse de 15% par rapport à 2019.

Selon ces projections, le taux d’occupation, tant du secteur du centre-ville que de celui de l’aéroport, devrait être rétablit à environ 90% de ce qu’il était en 2019 dès l’été 2022. On peut s’attendre à une reprise complète de l’occupation pour 2023 ; celle du secteur de l’aéroport pourrait même dépasser les chiffres de 2019. Le maintien des tarifs moyens quotidiens élevés sera le facteur déterminant d’un retour à la normal complet.

Reprise complète... 2023

Capture decran le 2021 07 29 a 11 09 23
Source: STR

PROJECTIONS À QUÉBEC

Le revenu par chambre disponible prévu pour 2022 représente une baisse de 27% par rapport à 2019. Comme pour Montréal, le taux d’occupation devrait atteindre de 80% à 90% de ce qu’il était en 2019 dès l’été 2022.

Capture decran le 2021 07 29 a 11 09 48
Source: STR

La facilité à voyager sera un élément crucial de la reprise ; l’ouverture de la frontière avec les États-Unis le 9 août prochain est attendue. Une récente étude menée par Longwoods International et Miles Partnership montre que 88% des Américains interrogés sont prêts à recommencer à voyager dans les 6 prochains mois. Le nombre de voyageurs prévoyant modifier leurs projets de voyage dû à la COVID-19 continu également de baisser.