ananas
Répertoire de fournisseurs-partenaires

International

Paradiso Cinéma-hôtel

MK2 1

La douce évasion cinématographique. Le Paradiso Cinéma-hôtel a ouvert en mars 2021 à Paris en s’adaptant aux règles sanitaires liées à la pandémie. Mais depuis le 19 mai, il est libre d’offrir pleinement une double évasion à sa clientèle, celle de dormir ailleurs et celle de voyager grâce à la magie du cinéma.

14.06.2021
Par
Manon Sarthou, urbaniste

Ça c’est du cinéma!

En arrivant dans le hall d’entrée de l’hôtel, on peut admirer une œuvre murale de Christian Boltanski faite de petites ampoules disposées pour former le mot « cinéma ». On peut également entendre une playlist choisie par le musicien Woodkid qui met notamment à l’honneur la musique du film Cinéma Paradiso de Giuseppe Tornatore. L’ambiance n’est pas sans rappeler celle du Cités-Cinés tenu au Palais de la Civilisation à Montréal, à l’emplacement de l’actuel Casino*.

Mais nous sommes au très contemporain cinéma MK2, pilier de la vie de quartier des 11e et 12e arrondissements de Paris, ouvert il y a cent ans sur la Place de la Nation. La Place de la Nation, qui lie le cœur de Paris et sa banlieue avec ses quatre lignes de métros et son RER (réseau express régional), accueillera un campus de cinq mille étudiants de l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 dès septembre.

L’idée d’intégrer ce cinéma à un hôtel est celle des frères Nathanaël et Elisha Karmitz, propriétaires de l’établissement.

* Nous y avions fait une intervention afin de représenter l’architecture type de Montréal. Les maisons triplex à toit plat et les diners servaient de décor pour projeter des films du monde entier.

MK2 5
Hotel Paradiso Romain Ricard 20

Le cinéma a été complètement rénové par l’agence DVVD architectes pour accueillir de nouvelles salles de projection et intégrer un espace hôtelier. Sa façade présente des fenêtres rectangulaires en saillies imitant la surface d’écrans successifs. L’éclairage du bâtiment apporte une note indéniable d’originalité. Au néon de l’enseigne MK2 s’ajoute une lumière projetée sur le béton de la façade et autour des fenêtres. Les passants sont subjugués par cet effet de projecteurs et de faisceaux qui donne l’impression de regarder un film dans chaque chambre de l’hôtel ou qu’un tournage s’y déroule. Philippe Collet est le concepteur-lumière de ce projet.

L’artiste JR a collaboré au projet de cinéma-hôtel en y apposant deux murales. La première, sur un mur côté cour, illustre le film Le kid de Charlie Chaplin (1921). La seconde, une interprétation du film « Monte la-dessus » de Fred C. Newmeyer et Sam Taylor (1924) avec le comédien Harold Lloyd suspendu aux aiguilles d’une grande horloge se trouve également dans la cour intérieure de l’établissement.

MK2 33 Copie

Des souvenirs et une atmosphère

Les employés de l’hôtel portent des pantalons à pinces (un clin d’œil aux placiers classiques des salles de cinéma) et des t-shirts ou pulls de couleur marine munis du logo de l’hôtel Paradiso.

Le café-restaurant du rez-de-chaussée de l’hôtel a une ambiance de cantine de quartier avec ses tabourets et tables à pied de métal tubulaires, ses comptoirs en formica et ses néons roses et bleus. Le menu, dans le même esprit, comporte des bagels, des grilled-cheese, des soupes et salades du jour et de la crème glacée.

La décoratrice Alix Thomson a déployé le thème du cinéma dans les trente-quatre chambres et les deux suites de l’hôtel. Elle a utilisé des feutres velours pour le mobilier, les tapis et les coussins moelleux. Elle a doté toutes les chambres d’une scénographie avec un effet de gradin, le lit sur l’estrade faisant face à l’écran.

Le mobilier, comprenant bureau, lit et canapé, a été conçu sur mesure dans un style se rapprochant du Bauhaus (mouvement de design et d’architecture allemand minimaliste et fonctionnel). La gamme des couleurs choisies pour l’éclairage se concentre entre l’ultraviolet et le rouge avec une lumière blanche additionnelle évoquant les tournages. L’accent design n’a volontairement pas été mis sur les luminaires. La décoratrice a privilégié une lumière indirecte.

Dans les couloirs, on peut entendre des extraits de films. Les escaliers ressemblent à ceux des sorties de cinéma. On y retrouve parfois des câbles apparents comme dans les studios lors des tournages. Des œuvres de l’artiste Ruben Brulat inspirées des films du catalogue MK2, sont affichées sur les murs des couloirs et des chambres. Les films choisis pour ces œuvres sont notamment Le vent nous emportera d’Abbas Kiarostami, La Sirène du Mississippi de François Truffaut, Laurence Anyways de Xavier Dolan.

DP HOTEL PARADISO BD copie 5 copie
DP HOTEL PARADISO BD copie 4 copie

Style Bauhaus

Graphisme en contre-champs

La graphiste Sarah Kahn, qui a réalisé toute la signalétique de l’hôtel et la charte graphique, a voulu sortir des clichés graphiques du cinéma comme ceux de la bande film percée de petits trous latéraux ou encore la claquette des scènes et prises. Elle a plutôt utilisé un graphisme rappelant l’art cinétique (courant artistique d’œuvres en mouvement lorsqu’on tourne des pages rapidement) et les illusions d’optique. Par le dessin de la façade du bâtiment découpé en plusieurs formes géométriques, elle s’est aussi rapprochée du style Bauhaus en accord avec les chambres de l’hôtel.

Contenu cinématographique et indispensable tablette

Chaque chambre est un petit cinéma personnalisé et confortable. Toutes sont équipées de vidéoprojecteurs laser permettant de transmettre les images sur un écran de trois mètres de large face au lit.

Une tablette mise à disposition présente un parcours digitalisé qui donne accès à une programmation de films et de séries ainsi qu’à la plateforme AVOD (Advertising Video On Demand) MK2. Une section cinéma d’auteur et de nombreuses émissions de grandes chaînes sont aussi disponibles. La tablette permet également de gérer la luminosité de la chambre et la playlist musicale et de passer des commandes de repas.

Twin

Plaisir et cinéphilie

L’hôtel comporte de plus une salle pour huit personnes, « La loge », où l’on peut regarder des films entre amis ou jouer à des jeux vidéo, une salle de Karaoké baptisée « Lalaland », et des petites salles destinées au cinéma jeune public. Il propose aussi des ateliers sur l’histoire du cinéma, notamment sur le thème de la mythologie qui inspire tant les réalisateurs de films pour enfants.

Films en plein-air

Vivre le cinéma en plein air

La « cerise sur le gâteau » est le toit-terrasse, où il est possible de regarder des films en plein-air sur un écran de quatre mètres. Accessible aux clients de l’hôtel et au grand public sur réservation, il propose des Ciné-Clubs programmés par Mk2 Curiosity et Avod Mk2. L’endroit peut accueillir jusqu’à quarante personnes et il est également possible d’y célébrer un anniversaire entre amis ou une fête entre collègues.

Hotel Paradiso Romain Ricard 23 copie 3