ananas
Répertoire de fournisseurs-partenaires

Santé et bien-être

Colorons les nuits blanches

Photo 1585236375981 d38ad25860d3

Même si certains doutent aujourd’hui encore que les couleurs puissent véritablement influencer le comportement humain, la science, elle, le reconnaît. Une « médecine alternative » basée sur les couleurs a d’ailleurs vu le jour il y a près de 50 ans; la chromothérapie fondée par le neuropsychiatre et acupuncteur français, Christian Agrapart.

01.04.2021
Par
Jacques Laplante, Lapcom

Depuis, bien des livres, études et rapports témoignent de l’influence des couleurs dans notre quotidien. Partout, les couleurs auraient un impact. Même la qualité de notre sommeil peut y être liée.

C’est la conclusion à laquelle en sont arrivés entre autres des chercheurs au département de la médecine du sommeil, le Edinburgh Sleep Center de l’université d’Edimbourg (Écosse). Ils en ont apporté la preuve à la suite de leur étude où ils ont examiné 2000 maisons.

Conclusion : les mauvaises couleurs d’une chambre à coucher peuvent réduire de 25% le sommeil.

Ils ont aussi noté que la durée du sommeil était en moyenne de 7h52 avec un bleu omni présent dans la chambre (un mur + accessoires + couvertures, etc.). La tension artérielle et le rythme cardiaque auraient tendance à baisser en présence du bleu.

À l’inverse, l’étude déconseille fortement le violet qui ne laisserait même pas dormir 6 petites heures. On dit que cette couleur stimule trop le cerveau, donc utile dans un bureau, mais pas dans la chambre à coucher.

Couleurs conseillées vs la durée du sommeil selon l'étude

  1. Bleu : 7h52
  2. Jaune : 7h40
  3. Vert : 7h36
Photo 1601370553655 274d9c3fe6cc

Sources:

www.artgeist.fr

www.psiram.com

www.td.cavally.org